Parce que les établissements de santé sont régulièrement confrontés à des difficultés de gestion en matière d’accueil, de facturation ou de recouvrement, différents dispositifs ont été initiés par le ministère des solidarités et de la santé afin d’aider les établissements de santé un mieux gérer leurs processus de facturation et la maîtrise de leurs dépenses.

Initié par la DGOS (Organisation de la Direction générale de l’offre de soins), le programme Simphonie vise à encourager l’automatisation des tâches, la simplification des processus d’accueil, la dématérialisation des échanges d’informations ou encore la simplification du parcours patient des établissement de santé.

Les outils du programme Simphonie

5 outils sont ainsi proposés dans le cadre du programme Simphonie afin d’aider les établissements de santé à mieux gérer la digitalisation du parcours patient :

  • le projet FIDES (facturation Individuelle des établissements de santé) qui vise à la mise en place de la facturation individuelle des actes et consultations externes (ACE) et des séjours des établissements de santé.
  • le projet ROC (Remboursement des organismes complémentaires) qui concerne la dématérialisation des échanges entre les organismes complémentaires et les établissements de santé, et par là même, l’amélioration du tiers-payant.
  • le projet DIAPASON (Débit intervenant après le parcours de soins) qui a pour objectif de permettre au patients le paiement sécurisé, dématérialisé et automatisé par carte bancaire à l’hôpital.
  • le projet AFR (pilotage de la chaîne d’Accueil-Facturation-Recouvrement), qui a pour objectif de permettre aux établissement l’évaluation et le suivi des recettes (réelles et prévisionnelles) et du recouvrement.
  • le projet CDRi (Consultation des droits intégrée), qui automatise la consultation en ligne des droits à l’Assurance Maladie Obligatoire des patients.

Intégration des outils Simphonie : enjeux du virage numérique

Ainsi, la capacité des solutions de gestion administratives et financières à intégrer ces programmes représente un des enjeux prioritaires du virage numérique abordés par les établissements sanitaires et médico-sociaux.

Il s’agit pour ces établissements de pouvoir bénéficier de nouvelles perspectives leur permettant un gain d’efficience et l‘amélioration de la dématérialisation financière et comptable au sein de leurs outils de gestion.

Un module CDRi directement intégré à la gamme GAP de Mediane

Chez Mediane, nous avons toujours à coeur de vous proposer des solutions à la pointe des dernières évolutions réglementaires. C’est pourquoi, nous avons travaillé à une intégration du projet CDRi directement au sein de notre gamme de logiciel de gestion administrative du patient et du résident. A l’issue, nous avons été certifié CDRi par le Centre national de dépôt et d’agrément (CNDA) – cf article https://www.mediane.tm.fr/mediane-est-certifiee-cdri-par-le-centre-national-de-depot-et-dagrement-cnda/
Qu’il s’agisse de notre gamme Sanitaire ou de notre gamme Médico Social, M-GAP de Mediane vous permet une insertion automatique des données patient de type droits d’assurance maladie obligatoire (AMO) (carte vitale, droit à jours, infos sur le médecin traitant etc.).
Grâce à ce webservice, vous disposez ainsi d’une facturation fiabilisée, sans ressaisie, avec des factures justes et à jour. Ce service, qui est simple à utiliser et sécurisé, vous permet par là-même une réduction des taux de rejet liés aux droits patients.

Pour découvrir directement la gamme Gestion Administrative du Patient (GAP) de Mediane,
rendez-vous sur les liens suivants :

Labellisation INSi par le Centre national de dépôt et d’agrément (CNDA)

Un arrêté publié le 28 décembre 2019 au Journal officiel a approuvé le référentiel « Identifiant national de santé » (INS) qui encadre l’utilisation du numéro d’inscription au répertoire national d’identification des personnes physiques (dit NIR ou numéro de sécurité sociale) comme identifiant national de référence dans le domaine de la santé et de la sphère médico-sociale. Cet identifiant est unique, univoque, pérenne et reconnu par tous les acteurs de la santé et du médico-social. Il permet la bonne identification des usagers et le bon référencement des données de santé.

  • L’ouverture de la procédure d’autorisation pour l’intégration du téléservice INSi a été lancée mi-février.
  • Début avril, le GIE SESAM-Vitale a mis à la disposition des éditeurs de logiciels pour les professionnels de santé les livrables documentaires en version de travail du service en ligne INSi (Identifiant National de Santé intégré). L’objectif était de permettre aux éditeurs de prendre connaissance des documents et d’évaluer les travaux d’implémentation de ce nouveau téléservice intégré.
  • C’est ainsi qu’à l’issu, MEDIANE a été parmi les tous premiers éditeurs à être labellisé INSi par le Centre national de dépôt et d’agrément (CNDA) (cf article https://www.mediane.tm.fr/labellisation-insi-par-le-centre-national-de-depot-et-dagrement-cnda/).